Alimentation responsable au Danemark : « on peut s'en inspirer »

Updated: Jan 4, 2018

(RADIO CANADA, 2017)




À quelques mois du dépôt d'une politique bioalimentaire pour le Québec, le premier ministre Philippe Couillard dit être inspiré par l'approche de Copenhague, où l'alimentation responsable est devenue la norme dans les institutions publiques. Selon lui, le modèle danois pourrait en partie s'appliquer dans la province.


Un texte de Johane Despins et d’Émilie Jacob, de L’épicerie


« C’est formidable de voir ça », soutient le premier ministre, à la suite de la diffusion d’un reportage de L’épicerie sur le sujet.

« On ne pourrait pas faire exactement la même chose parce que le Danemark est un petit pays qui n’a pas la même structure économique ni la même structure agricole que nous. Ceci étant, il y a beaucoup de choses dont on peut s’inspirer », dit Philippe Couillard.

Dans la capitale danoise, 90 % de la nourriture servie dans les institutions publiques est biologique et l’approvisionnement local est privilégié. C’est la Maison de l'alimentation qui a chapeauté l’implantation du programme.

« J’aime beaucoup l’idée. En fait, ce qu’ils ont unifié, c’est l’alimentation dans les institutions publiques, que ce soit les garderies, les écoles, les hôpitaux, les CHSLD ou les maisons d’hébergement », a commenté le premier ministre.

Interrogé sur ce qui pourrait être fait au Québec, Philippe Couillard a identifié trois actions qui devraient être entreprises :

  • continuer à développer l’agriculture biologique;

  • favoriser les achats locaux;

  • se pencher sur la question de l’alimentation dans les écoles.

Je remarque qu’au Danemark, ils sont excessivement attentifs à l’alimentation des jeunes et je pense qu’on a les moyens et la possibilité de le faire au Québec aussi. Philippe Couillard

En ce qui a trait aux écoles, rappelons que le gouvernement québécois a récemment lancé le Lab-École, qui en est pour l’instant à l'étape de maquette. Un projet dirigé par Ricardo Larrivée, Pierre Lavoie et Pierre Thibault, qui ont comme mandat d'imaginer l'école de demain. Un budget de 3 millions de dollars sur deux ans a été alloué à ce projet pour aboutir à des recommandations. Dans quatre ans, environ cinq écoles modèles ouvriront leurs portes.

« Le Lab-École, c’est très prometteur, parce qu’on ne parle pas juste d’architecture, on parle de la qualité de vie des enfants dans l’école et nécessairement la qualité de leur alimentation. Il va y avoir quelque chose de très concret qui va sortir de ça et on a des fonds pour aider à développer cette expertise-là », a poursuivi Philippe Couillard.

Si le Danemark a repensé l'offre alimentaire des institutions publiques, des tout-petits aux personnes âgées, le Québec, lui, vient d'attribuer 100 000 $ à l’Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ) pour développer 40 nouvelles recettes de plats principaux aux saveurs asiatiques, caribéennes et méditerranéennes pour les résidents des CHSLD.

« Je pense que, depuis quelques années, il y a une prise de conscience. Il fallait améliorer la qualité des repas chez nos aînés, parce que la dénutrition, c’est un des principaux problèmes liés au vieillissement. Alors, avec l’ITHQ, on va pouvoir former les gens des cuisines pour améliorer le menu des personnes hébergées », a expliqué le premier ministre.

À la suite du sommet sur l’alimentation, le gouvernement s’est aussi engagé à briser les silos et s’est dit prêt à travailler avec les différents intervenants qui oeuvrent dans les institutions publiques.



(voir: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1070052/entrevue-premier-ministre-couillard-epicerie-modele-danemark-copenhague-alimentation-responsable-institutions-publiques-ecoles-chsld).

Be the first to know our promotions and recipes. Get 20% discount by subscribing to our newsletter.

MAPLE 3_logo_maple_water.png

© 2020 Maple 3 | All rights reserved.